Banc d’essai : K4 Fins Scorcher – Shark II !

Nouveau venu dans la gamme des ailerons de vagues multifin chez K4 Fins, le Scorcher est sorti il y a presque un an maintenant en association avec une nouvelle mouture des avants Shark II. Développé par et pour les riders du team K4 Fins, cet aileron avait pour objectif de délivrer un maximum de vitesse et pour satisfaire aux exigences et besoins des riders PWA. Banc d’essai!

 

 

Après de nombreux mois à tester cette nouvelle configuration de chez K4 Fins, nous vous livrons enfin nos impressions sur cet aileron. Utilisé par une large majorité des riders du team en PWA (Thomas Traversa etc…), le Scorcher est un aileron adapté aussi bien à une monte en thruster que en quad. 

Afin d’être le plus complet possible et pour rester fidèle à nos bancs d’essai, nous avons testé le Scorcher dans les deux configurations, trifin ET quad, en l’associant à chaque fois aux nouveaux Shark II pour les avants.

Pour le quad, nous avons choisi notre configuration habituelle de test, 14cm à l’arriere  + 8 cm à l’avant, afin d’avoir une bonne base de comparaison avec tous les ailerons déjà testés par le passé.

Pour la configuration Thruster, étant moins pointu sur cette monte, nous avons fait confiance aux bons soins de l’équipe K4 Fins et nous nous sommes laissé guidé vers un 17 cm Scorcher en central associé à 2 Shark 2 10 cm.

 

Dès la réception des ailerons, nous avons été surpris et enthousiasmé par l’outline du Scorcher. Le profil est courbe avec une pointe assez large, modérément souple, et le tout soutenu par un profil plutot fin.  Disponible en slot box (classique et starboard) et US box, le scorcher se décline de 14 à 22 cm. L’aileron a été développé dans l’esprit d’une configuration thruster mais il fait également des merveilles en configuration quad. On regrettera tout de même qu’il n’existe pas en taille 13 pour les petits gabarits notamment.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le shark II lui reprend  dans son profil l’esprit général de son prédécesseur avec une base et une tête un peu plus large soutenu par un profil plus fin mais plus rigide. Le but étant d’avoir un bon compromis vitesse/grip recherché par les riders du team. Disponible de 8 à 12 cm en Slot box 0 ou 1°, mini tuttle et us box.

 

 

 

 

 

 

SUR L’EAU 

La première impression visuelle à terre est confirmée sur l’eau avec un aileron qui glisse fort et propose une très bonne vitesse en ligne droite. Le Scorcher libère beaucoup le flotteur et le rends assez haut sur l’eau. Ce set de quad a littéralement métamorphosé notre planche de test qui marchait pourtant déjà très correctement avec des combos Stubby+Ezzy par exemple ou Leon+Shark. La planche glisse mieux et plus rapide sur les plans d’eau clapoteux, elle est plus haute sur l’eau, plus libre sous les pieds  tout en gardant un bon équilibre probablement grâce à sa tête assez large. Le carving sur la vague est facile et léger avec un dosage harmonieux du grip. Ca glisse, ca tourne fort mais en controle avec un aileron qui fait son travail quelques soit son incidence dans l’eau et qui ne fait pas défaut proposant du grip à la demande.

 

Mais comme pour toutes qualités, il y a souvent quelques revers à la médaille. On ne peut obtenir certaines performances sans faire de concessions sur d’autres compartiments. Pour le Scorcher, c’est du coté de l’appui qu’il faut chercher quelques petits manques. Pour les gabarits lourds ou les riders habitués à charger sur le pied arriere l’appui, le profil relativement fin peut quelques peu les perturber car l’appui est moins franc sous le pied arrière que la moyenne notamment sur les allures de près.  De même, le cap est légèrement en retrait, il est un peu plus difficile de serrer le vent qu’avec un aileron plus classique et il est préférable de privilégier le rapport vitesse/cap que de chercher à cranter au près serré. Rien de dramatique en soit mais ce n’est pas l’aileron qu’il faudra choisir pour naviguer dans du onshore,  pour autant sur les spots à courant le Scorcher se comporte très bien. 

 

Enfin, ce soit en version quad ou trifin, nous n’avons pas noté de difference majeur de comportement entre les deux sets. Bien évidemment le trifin propose un peu plus d’appui qu’en quad mais cela est propre au trifin. L’on retrouve un comportement global similaire notamment au surf avec ses qualités et défauts d’un set à l’autre, même si en trifin le manque d’appui au près se fait logiqment moins sentir. 

 

 

 

 

En résumé

Le Scorcher associé au Shark II est un aileron très vivant, avec une superbe glisse, de la vitesse et un aileron qui libère beaucoup le flotteur. Il a un coté très joueur au surf avec juste ce qu’il faut de grip présent au bon moment dans les phases critiques du surf. Il permet de fermer et serrer les courbes facilement.

Il faudra néanmoins faire quelques légers compromis sur les aptitudes au près où il est legerment en retrait. Pour les gabarits lourds ou les adèptes des gros appuis pied arrière, rajouter un centième à la taille utilisée habituellement pourrait avoir du sens pour etre plus confortable sur les appuis.

C’est en tout cas un coup de coeur que nous avons eu lors de ce test aussi bien dans sa configuration quad que trifin. A voir si il vous séduira également!

 

Comments Closed

Les commentaires sont fermés.