PWA vs. IWT

C'est l'endroit où l'on se retrouve pour papoter.

Modérateurs: thomas, matalsurfing, manutzh

PWA vs. IWT

Messagede Totof35 » 27/09/2017 08:57

Tout le monde vient de voir que l'étape à Maui a été annulée faute de budget (encore...), le windsurf en vague c'est dur d'avoir du vent et des vagues sur des dates fixes. Pareil pour la discipline freestyle qui pourtant ne demande pas de vagues mais du vent d'au moins une vingtaine de nœuds pour que le spectacle prenne place et que le championnat puisse être validé.

Je m'interroge sur le budget demandée par la PWA comparée à l'IWT qui propose un championnat a des endroits avec de 'belles conditions" et surtout vraiment world tour.
A la Torche 2014-2016 et Crozon 2015, après discussion avec les organisateurs, il y a en effet un problème d'argent conséquent et si il n'y pas de compétitions les sponsors fuient le sport pour préférer investir dans les autres sports extrêmes (surf, skate...).Pourtant Morgat 2015, le fait de sélectionner un spot en focntion des conditions je trouvais que cela faisait avancer la souplesse dans l'organisation.
Quand on discute avec les riders du top 10, ça ne paye pas ce sport malgré les risques énormes qu'ils prennent!

Est-ce que les disciplines vagues et freestyle risquent de disparaître?
Quelles alternatives?
Totof35
Vient de découvrir l'océan
Vient 

de découvrir l'océan
 
Messages: 41
Inscription: 04/11/2013 00:05

Re: PWA vs. IWT

Messagede thomas » 27/09/2017 10:14

le probleme de fond dans tout cela c'est le fonctionnement de la pwa. La PWA "achete" des titres mondiaux à l'ISAF, qu'elle decerne ensuite a l'issue d'une saison de competition.
La PWA n'est pas organisatrice des epreuves, c'est une société privé qu'on pourrait limite qualifier d'evenementiel.
Elle propose à qui le souhaite (organisateurs locaux) un cahier des charges pour la tenue d'une épreuve.
C'est la où le bas blesse, ce cahier des charges est si élévé en terme financier (il faut compter +/- 200 000€ et plus pour une etape sans compter tout un tas de service à fournir) que les organisateurs locaux ne parviennent pas a trouver les partenaires financiers suffisant pour mettre autant d'argent sur la tete du windsurf.. pour un evenement d'un sport qui se meurt et surtout on l'on est meme pas sur qu'il se passé qlq chose Durant 1 semaine... avec par consequent des retombées media et economiques qui peuvent etre proche de 0.

L'alternative a tout cela serait qu'a minima la pwa se bouge le cul pour trouver des partenaires generiques au tour comme ca se fait en surf ou autres et qu'ils supportent financierement le tour sur toute l'année et ainsi supportent une partie des couts annuels d'organisation. Cela permettrait d'aller dans des endroits exotiques et de financer les etapes sans des organisateurs locaux desargentés.
Sauf que la PWA ne leve pas le petit doigt pour cela et s'en moque un peu finalement. Eux posent leur valise la ou un organisateur a trouver du pochon, prennent leur fric et ils sont content. Que ce soit pozo, sylt onshore degeu depuis 30 ans ca leur va bien ils prennent leur cheque....


Quand à l'IWT c'est tout l'inverse. Destinations de reve, competition validée à chaque fois mais organisation proche de zero, ce sont les inscrits qui payent l'organisation de l'evenement en gros (donc le prix fort) et il n'y a quasi rien a gagner au bout et tres peu de moyens en couverture medias. C'est un peu un tour operator à compete ou tu te payes ton trip compete.

donc pas non plus la solution pour un circuit professionnel acceptable.

La bonne solution est selon moi plus ou moins a mi chemin des 2, enfin elle est tout simplement dans ce qui a été fait dans le surf... mais surtout il faut que ca bouge... et visiblement tout le monde est dans l'immobilisme ne voulant renoncer a aucun petits privileges (pwa et le pognon qu'elle capte, riders pro et leurs avantages type accommodation and co). Bref il faut reformer le systeme de l'interieur mais tant que le tour ne sera pas completement aux aboies... ca n'arrivera pas... mais on commence a toucher le fond... ou pas loin
Avatar de l’utilisateur
thomas
Serial posteur
Serial posteur
 
Messages: 12071
Inscription: 16/10/2004 23:00

Re: PWA vs. IWT

Messagede Totof35 » 27/09/2017 10:41

L'argent demandé par la PWA sert à payer les riders, logements, nourriture, logistique non?

Après je suis d'accord que c'est à la communauté windsurf de se bouger le cul et d'aller chercher des sponsors, mécènes et investisseurs. C'est comme tout, ça ne tombe pas du ciel. Et surtout autre que des marques de planches.

De ma petite expérience actuelle avec la wave bump'n'jump, les partenaires windsurf ne sont pas forcément friands d'épreuves de vagues et freestyle. Car trop élitiste et donc moins de retomber économiques en achat de matos, logique les chiffres sont plus importants en freeride et slalom. Même si comme du skate, surf, motocross, BMX... cela apporte une dimension spectaculaire au sport pour attirer le public et d'autres types de sponsors.
Après nous c'est du local à petit budget, en plus réussir à réunir toutes les conditions météos pour que ça court c'est dur.
Cependant je pense qu'en apportant un bon dossier sur le bureau de certaines grosses boites/mécénes, avec des destinations triées sur des stats le plus proche de 90% de chances de courir et un nombre de spectateurs assez important à attirer, ça devrait être possible d'avoir un bon world tour surtout que des riders locaux sont prêts à mettre la main à la pâte pour organiser sur place.
On a bien vu Mercedes-Benz en Allemagne.

Le tour vague se meurt et devient presque sans saveur avec un championnat du monde vagues sans vraiment de rebondissements.
Le freestyle avec le niveau qui pousse et des jeunes qui montent est assez intéressant. Le live avec les scores rend le suivi de l'événement plus "stressant" pour le spectateur.
Totof35
Vient de découvrir l'océan
Vient 

de découvrir l'océan
 
Messages: 41
Inscription: 04/11/2013 00:05

Re: PWA vs. IWT

Messagede thomas » 27/09/2017 11:48

Totof35 a écrit:L'argent demandé par la PWA sert à payer les riders, logements, nourriture, logistique non?


oui plus le gros billet que se garde la pwa pour elle car son but premier est de faire de la tune, c'est une entreprise et anglaise qui plus est... il faut savoir que l'organisateur doit prendre en charge un service de navette pour l'aeroport (pour la torche, CDG par exemple) pour acheminer les riders et leurs matos. Que le top 10 ou 15 ou x selon les disciplines ne payent pas leur logement, que par exemple au danemark tous le coureurs sont nourris les 3 repas gratos. Il faut payer l'equipe tv du live, les bateaux, le staff PWA dans son ensemble, les tentes etc etc.


Totof35 a écrit:Après je suis d'accord que c'est à la communauté windsurf de se bouger le cul et d'aller chercher des sponsors, mécènes et investisseurs. C'est comme tout, ça ne tombe pas du ciel. Et surtout autre que des marques de planches.

De ma petite expérience actuelle avec la wave bump'n'jump, les partenaires windsurf ne sont pas forcément friands d'épreuves de vagues et freestyle. Car trop élitiste et donc moins de retomber économiques en achat de matos, logique les chiffres sont plus importants en freeride et slalom. Même si comme du skate, surf, motocross, BMX... cela apporte une dimension spectaculaire au sport pour attirer le public et d'autres types de sponsors.
Après nous c'est du local à petit budget, en plus réussir à réunir toutes les conditions météos pour que ça court c'est dur.
Cependant je pense qu'en apportant un bon dossier sur le bureau de certaines grosses boites/mécénes, avec des destinations triées sur des stats le plus proche de 90% de chances de courir et un nombre de spectateurs assez important à attirer, ça devrait être possible d'avoir un bon world tour surtout que des riders locaux sont prêts à mettre la main à la pâte pour organiser sur place.
On a bien vu Mercedes-Benz en Allemagne.
?


pour faire cela il faut des sponsors qui supportent le tour et non pas un sponsor qui supporte une etape unique pour une retombée locale comme c'est le cas aujourd'hui.
Il faut donc des gros sponsors comme dans le temps avec peter stuyesant travel et autres... comme ca se fait dans le surf aujourd'hui avec quicksilver en co qui supporte un tour qui s'arrete a fidji ou autre coin pommé et ou il n'y a pas ame qui vivent mais ou on est certain que ca va scorer des condices magiques avec un resultat de fou mais ce boulot la ne tombe pas du ciel... et la pwa ne le fait pas, car c'est tellement plus confortable pour elle de laisser les orga locaux se demerder a financer l'etape.
Avatar de l’utilisateur
thomas
Serial posteur
Serial posteur
 
Messages: 12071
Inscription: 16/10/2004 23:00

Re: PWA vs. IWT

Messagede Totof35 » 27/09/2017 14:46

Pour l'étape de Sylt, les allemands mettent le paquet. Il me semble que le windsurf est plus populaire aussi en Allemagne donc plus de public touché donc les démarches publicitaires auront plus de retombées médiatiques et économiques.
http://www.worldcupsylt.de/

Du côté de la wolrd surf league il y avait Samsung... c'est sûr que ça brasse de l'argent. Remarque le partenariat s'est arrêté.
https://www.lequipe.fr/Adrenaline/Surf/ ... 017/782312

Les salaires planchistes et surfeurs ne sont pas du tout sur la même échelle : en surf on parle de centaines de milliers d'euros par an à quelques millions, en windsurf Offringa me parlait d'un genre SMIC par mois avec tout juste le financement de la part des sponsors pour les étapes du tour. Pareil pour Ben Proffitt.

En effet le système du championnat de surf semble être une solution qui fonctionne.
Espérons un rapprochement IWT et PWA pour créer une nouvelle association afin que le windsurf renaisse.
Totof35
Vient de découvrir l'océan
Vient 

de découvrir l'océan
 
Messages: 41
Inscription: 04/11/2013 00:05

Re: PWA vs. IWT

Messagede thomas » 27/09/2017 15:33

oui il y a de l'argent en allemagne avec de grandes marques qui sponsorisent c'est pour ca que l'etape de sylt spot au combien deguelasse et pourri existe depuis 30 ans... mais ca reste un partenaire local.. qui va assurer pour une etape.

Le probleme n'est pas sur une etape comme sylt mais sur toutes les autres.

evidemment que les salaires du surf et du windsurf n'ont rien a voir mais ce n'etait pas vrai il y a 30 ans. COmme dans le foot les salaires de sportif sont directement liés a la couverture mediatique et aux retombées pour les marques. Le circuit surf a su exploser, il y 10 ou 15 ans car ils ont su aller chercher les bons partenaires pour financer un tour attractif et le financer de maniere globale.

Le rapprochement iwt/pwa, si rapprochement il y a, n'apportera rien. La pwa veut juste eventuellement se servir de l'iwt comme antichambre de la pwa pour selectionner des riders devenus trop nombreux. Mais pour ca, il faudrait deja qu'elle soit capable d'offrir un tour digne de ce nom.. et en cela l'iwt ne pourra l'y aider. C'est pas quand on organise une etape au chili ou ailleurs avec une poignée de dollars que l'on peut parvenir a y faire une pwa...

Pour exemple cela fait des années que des riders poussent avec les locaux pour faire une etape pwa au chili. Tres bonne idée en soit mais ils ne parviennent jamais a reunir les fonds pour remplir le cahier des charges.

Christophe Boutet et la region Bretagne ont mis la main au portemonnaie a 3 reprises pour faire des pwa en france. Ils n'ont meme pas reussi a mettre le budget a l'equilibre malgré la reussite de la 1ere edition... le danemark arrête de faire l'etape de klitmoller un an sur 2 et l'an prochain ca en sera probablement fini de hvide sande... trop cher... des exemples comme ceux la il y a en a plein les tiroirs de la PWA...
Avatar de l’utilisateur
thomas
Serial posteur
Serial posteur
 
Messages: 12071
Inscription: 16/10/2004 23:00

Re: PWA vs. IWT

Messagede Fock » 27/09/2017 16:50

La PWA "achete" des titres mondiaux à l'ISAF, qu'elle decerne ensuite a l'issue d'une saison de competition.


Tout le sujet est là.

Quelle est la réelle valeur de ce "titre" ISAF pour un coureur?
Je veux dire, si demain une autre orga (IWT ou autre) décide de décerner un titre mondial, en quoi n'est-il pas tout autant reconnu? Qu'est-ce que ça va changer pour les coureurs? (je précise que je ne suis pas familier avec le monde du sport pro et je me doute que ça peut paraitre evident pour certain et illogique pour d'autres..)

Si ce titre ISAF a réellement une valeur, pourquoi n'y a-t-il aucune concurrence à la PWA (si c'est une société et non une institution)?
Pourquoi personne d'autre n'essaie d'acheter ce titre et de le décerner - en mettant les moyens avec un projet plus cohérent pour l'obtenir au détriment de la PWA? Si la PWA en vit mais que son projet n'est pas optimisé, personne ne peut-il faire mieux avec un projet viable? L'effort ne vaut-il pas le coup?

Pourquoi l'ISAF ne reprend pas les choses en main et n'organise-t-elle pas elle même le tour pour décerner le titre? Si elle décide de ne pas vendre le titre à la PWA, alors les coureurs iront courir sur son championnat, non?

Comment est négocié le prix du "titre" vendu par l'ISAF? Quand est-il réévalué? Qu'en serait-il si l'ISAF refusait de vendre ces titres lorsque le projet d'épreuves n'est pas viable (puisque cela nuit au titre et le dévalue à priori). On pourrait imaginer que telle année, la PWA n'obtient que le "titre" de Slalom car le projet de tour "vague" n'est pas assez étoffé. Il n'y aurait alors pas de titre "vague" cette année là, ou bien il serait vendu au concurrent présentant un meilleur projet global (l'IWT par exemple s'il candidatait), quitte à ce que les modalités d'organisation soient différentes selon l'organisateur (budget, logement, etc...).

N'y-a-t-il pas une notion d'HABITUDE qui donne à la PWA un "statut", un privilège sur l'achat des titres, et aux coureurs aucune envie de s'engager pour faire radicalement évoluer les choses. Certes, ce comportement impliquerait de sortir d'une certaine zone de confort mais l'augmentation de valeur est peut être la clé pour attirer du monde, des sponsors importants, et donc une forme de stabilité. Cela dit, rien n'est plus difficile que de bousculer les "habitudes" d'un "milieu", puisqu'il y a forcément une mise en crise sans retour certain à l'équilibre... qui peut se permettre de tenter?

Combien de coureurs vivent vraiment et seulement des revenus des compétitions + sponsors (je ne parle pas de ceux qui peuvent grâce à leur classement, je parle de ceux qui le font effectivement - c a d qui n'ont pas derrière des revenus patrimoniaux, immobiliers, familiaux, un emploi en parallèle, un business qui tourne...etc) ? Car tous ceux qui ont trouvé leur équilibre sans compter sur les compétitions et les sponsors pourraient en théorie se permettre de bouleverser le tour mais n'ont en réalité aucun intérêt à le faire, autrement que pour le beau geste. Et ceux qui vivent effectivement des compétitions + sponsors n'ont pas la marge de se mettre en crise vu les salaires annoncés (ex : en partant sur un tour monté par un concurrent une année X sans être sûr de sa pérennité, au risque de ne plus être accepté par la PWA qui face à la menace se moderniserait et reprendrait ensuite les reines l'année Y)...

...

ps : le but n'est pas d'évincer la PWA, mais d'essayer de comprendre les enjeux réels et les possibilités/blocages pour faire changer les choses établies ou pour les faire évoluer (faire en sorte que la PWA se modernise).

ps2 : la limite première de cette réflexion réside dans le fait qu'elle basée sur les écrits ci-dessus, sans connaissance fine des rouages et des liens contractuels du milieu... il ne faut donc pas tout prendre comme une vérité au premier degré.
Find your balance.
Avatar de l’utilisateur
Fock
Serial posteur
Serial posteur
 
Messages: 749
Inscription: 14/12/2006 00:00
Localisation: 6Fours/Massilia

Re: PWA vs. IWT

Messagede thomas » 28/09/2017 08:41

la ca depasse mes connaissances du systeme. Je suppose que l'on doit pouvoir plus ou moins trouvé des informations sur le site officiel de l'isaf.
Dans l'absolu l'isaf n'organise rien elle se contente de delivrer des titres aux federations et organisations. C'est certains que si un autre projet arrivait sur la table, il aurait peut etre la possibilité de recuperer les titres, encore que la PWA est managé par des anglais et dans le monde de la voile c'est à mon avis pas un hasard......... lobbying quand tu nous tiens. Bref la on arrive a un niveau ou c'est un bon panier de crabes et de politiciens.
Mais a une autre echelle c'est pareil au niveau national... quand on voit ce qu'il se passe en france avec la pseudo organisation d'un pseudo championnat de france par JB Caste, on rigole aussi. Pourtant la fédé, lui donne la déléguation alors qu'il ne fait pas le job comme annoncé ou attendu. Tiens d'ailleurs il va surement se reveiller dans qlq semaines en se disant "au merde, au fait, il faut que j'organise qlq chose! Allez hop premier coup de mistral, on fait le championnat de france de Marseille"...

A mon avis tres peu de riders vivent du tour, c'est d'ailleurs pour ca que ca commence a raler de plus en plus mais ceux qui ont des avantages top 1-10/15 ne sont pas mecontent et de toute facon pratiquement tous on de la tune par un autre biais ( business parallele, travail, fils a papa). En tout cas quand on ecoute voget, le discours est "la pwa c'est tout beau, aujourd'hui vous gagnez de l'argent et des avantages, demain avec un autre systeme vous n'aurez plus rien"... alors forcement les coureurs meme si ce qui ne gagnent plus rien ralent les autres suivent le mouvement.

Et l'industrie du windsurf (les fanatic et autres) soutiennent fortement la PWA egalement car cela represente a leurs oeils qlq chose de solide pour le business (ils n'ont pas vraiment tort dans le fond, vu qu'aujourd'hui il n'y a rien d'autre). Dernierement Craig Gertenbach ne se privait pas en tout cas dans une itw pour tacler bien comme il faut l'iwt...
Avatar de l’utilisateur
thomas
Serial posteur
Serial posteur
 
Messages: 12071
Inscription: 16/10/2004 23:00

Re: PWA vs. IWT

Messagede Totof35 » 28/09/2017 09:27

Fock a éveillé ma curiosité sur le fonctionnement ISAf....etc... Voilà ce que j'ai trouvé après je peux me tromper sur mes commentaires :

En tapant ISAF sur le moteur de recherche on tombe sur "World Sailing" c'est l'organisation mondiale reconnu par le comité olympique qui gère tout ce qui touche à la voile, bref FFV version mondiale tous supports. Ce ont eux qui décernent les titres mondiaux et qui ont autorité dessus. Bref je vous laisse prendre connaissance sur leur site.http://www.sailing.org/home.php

Ensuite dans le world sailing,(peut-être une branche spécialisée funboard ou une autre organisation) il y a l' IFCA International Funboard Class Association, comme son nom l'indique organisation internationale qui gère tous les supports funboard.
Ils ont les droits de titres mondiaux, ils développent le sport, organisent des championnats et événements IFCA slalom et freestyle, forment les juges internationaux officiels, bref ils gèrent le funboard sur le papier.
Vient se greffer à cela l'EFPT European Freestyle Pro Tour qu'on connait bien, ils doivent certainement demander la bénédiction de l'IFCA et /ou World Sailing pour organiser un tel événement et revendiquer un titre européen.
Dans la constitution, on peut lire qu'ils organisent conjointement avec IWA International Windsurf Association et autres compétitions internationales.
Un petit graphique résume assez bien l'IWA centralisant l'ensemble entre RSX, IFCA, World Sailing, ISWC, IWT.... :
http://www.internationalwindsurfing.com ... 002v01.htm

Dans le calendrier IWA il y a tous les événements funboard répertoriés, IWT, PWA, IFCA
Totof35
Vient de découvrir l'océan
Vient 

de découvrir l'océan
 
Messages: 41
Inscription: 04/11/2013 00:05

Re: PWA vs. IWT

Messagede KSN » 29/09/2017 09:21

Ca fait pas avancer le schmilblick sur le sujet mais pour info, en surf il y a en fait une situation similaire à la PWA vs IWT avec l'ISA (championnat Open et autorité reconnue par le CIO pour l'orga des JO). Donc le clash avec la WSL risque d'être plus croustillant dans les années à venir.
Autrement, je ne suis pas sûr qu'il faille lorgner vers la WSL en terme d'organisation.
Ok le championnat est cool mais ça devient une machine surmarketée, chaque étape est "dramatique pour la course au titre", chaque vague donne lieu à 10 minutes de replays sous tous les angles et autant d'articles à clickbaits où tout est sur-analysé, ça devient franchement pénible et limite ridicule.
Le surf et la planche restent des sports chiants à regarder et difficilement compréhensibles pour le commun des mortels.
Pourquoi vouloir autant de visibilité quand on est les premiers à pester du nombre de pratiquants à l'eau :grin: ?
Avatar de l’utilisateur
KSN
Vient de découvrir l'océan
Vient 

de découvrir l'océan
 
Messages: 16
Inscription: 26/11/2007 00:00
Localisation: Nantes/Guadeloupe

Re: PWA vs. IWT

Messagede thomas » 29/09/2017 09:30

certes en meme temps quand on en sera au point du WSL on pourra se poser des questions pour l'instant on en est a 1000 fois la distance terre-soleil lol
Avatar de l’utilisateur
thomas
Serial posteur
Serial posteur
 
Messages: 12071
Inscription: 16/10/2004 23:00

Re: PWA vs. IWT

Messagede KSN » 29/09/2017 09:43

Suis allé un peu vite mais d'ailleurs la WSL veut changer son format pour les années à venir pour que ça devienne encore plus mainstream: http://stabmag.com/news/so-this-is-how- ... wsl-looks/

Il y a un gars qui explique super bien pourquoi le surf (et par extension le windsurf, le kite, etc...) ne sera jamais mainstream (lien pour l'itw complète: http://stabmag.com/news/the-new-wsl-acc ... -martinez/)
Surfing breaking into primetime ain't happening in your lifetime, you don’t think?

Not unless it’s the big wave thing, honestly. [Laughs] It’s funny, I remember, back when I was competing, I had a lot of little friends, little homies who didn’t know what surfing really was, but they came to the US Open and they watched me surf. And one of them came up after and said, I gotta be honest, "Why do you guys do the same thing on every wave?" And I laughed. I told him, "You know what, you’re right! What you see is what everyone in this world sees." They can’t relate to it. They’ll watch it and think it isn’t exciting.

Watching Mick surf a wave at JBay, where he does 10 turns, it’s not exciting to people who don't surf. You know, when people see me, they are like. “Man, the ASP! Ain’t nothing ever changed.” It’s boring. It’s lame. Theres probably the same judges, on the same panel, getting paid from the same people as when I was on tour. And Mick and Joel and all these guys, surfing the same for fifteen years, same scores, same turns,

And they keep trying to model the whole thing after other sports. But it ain’t the same, there’s so many places that have ocean and no waves. Not everyone lives on the coast. Not everyone has $1,000 bucks for a board and a wetsuit and a car. Who can afford that? A lot of the world, even a lot of America, doesn’t have that much money. Surfing’s a preppy, white, sport. With these other sports, kids from the ghetto that aint got nothing, they can pick up a ball and go find a game. You want to do MMA, fight in the UFC, you can go walk into a gym. Soccer: poverty. Boxing: poverty.



Je te rejoins complètement sur l'aspect argent/rémunération du tour Thomas. Je connais assez bien deux riders du tour qui viennent de la même petite île des Caraïbes que moi. C'était pas les plus doués/stylés à la base mais ils ont la chance d'avoir des parents pas dans le besoin et qui les soutiennent à mort ce qui est plus facile pour remplacer le matos pété ou les envoyer à Hawaii...
Avatar de l’utilisateur
KSN
Vient de découvrir l'océan
Vient 

de découvrir l'océan
 
Messages: 16
Inscription: 26/11/2007 00:00
Localisation: Nantes/Guadeloupe

Re: PWA vs. IWT

Messagede thomas » 29/09/2017 11:46

KSN a écrit:Je te rejoins complètement sur l'aspect argent/rémunération du tour Thomas. Je connais assez bien deux riders du tour qui viennent de la même petite île des Caraïbes que moi. C'était pas les plus doués/stylés à la base mais ils ont la chance d'avoir des parents pas dans le besoin et qui les soutiennent à mort ce qui est plus facile pour remplacer le matos pété ou les envoyer à Hawaii...



j'ai lu l'extrait de l'interview, c'est pas tout a fait faux mais en meme temps on peut appliquer ca a tous les sports... les mecs au saut a la perche saute toujours au dessus d'une barre, le coureur du 100m s'arrache toujours sur 100m bref pris comme ca oui le surf c'est chiant, le windsurf aussi et tous les sports...


pour ce qui est de l'argent, une bonne partie de riders sur le tour sont effectivement aujourd'hui "des fils a papa". Ce n'est pas pejoratif mais malheureusement une necessaire evidence vu que aujourd'hui dans le windsurf si tu fais de la competition ca te coute nettement plus que ca te rapporte (voir cela ne te rapporte rien). J'ai appris avant hier d'ailleurs que meme un mec comme swift payait une partie de son matos.... bref c'est un sport désargenté qui devrait peut etre redevenir un sport amateur plutot que s'acharner sur un passé glorieux mais revolu de sport professionnel....
Avatar de l’utilisateur
thomas
Serial posteur
Serial posteur
 
Messages: 12071
Inscription: 16/10/2004 23:00

Re: PWA vs. IWT

Messagede TropFlex » 29/09/2017 18:54

C'est vrai que tous les sports sont chiants à regarder... Surtout le Foot :poketoungeb:
Avatar de l’utilisateur
TropFlex
Aime l'océan
Aime 

l'océan
 
Messages: 113
Inscription: 26/08/2007 23:00

Re: PWA vs. IWT

Messagede m_a_g » 05/10/2017 20:28

thomas a écrit:pour ce qui est de l'argent, ... bref c'est un sport désargenté qui devrait peut être redevenir un sport amateur plutôt que de s'acharner sur un passé glorieux mais révolu de sport professionnel....

Très juste et un peu inéluctable en fait.
Pas nécessairement une mauvaise chose non plus sauf pour les quelques coureurs professionnels qui arrivent encore à en vivre !
m_a_g
Vient de découvrir l'océan
Vient 

de découvrir l'océan
 
Messages: 3
Inscription: 18/07/2016 22:47

Suivante

Retourner vers Le spot

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités