Banc d’essai : Ailerons Quad !

Deux ans après notre premier banc d’essai sur les twins fins, la montée en puissance du quad était l’occasion de relancer une campagne d’essai. Si les planches de série sont toutes déjà pré-équipées, les marques alternatives ont développé leurs gammes d’ailerons pour satisfaire les riders les plus exigeants. voici le banc d’essai 2011/2012 Quad!

 

 

Et si nous commencions ce banc d’essai par la fin !? En guise d’introduction, je vous propose de sauter toute de suite à la conclusion.

 

En 2009 nous avions publié un premier banc d’essai sur les ailerons twinzer. A l’époque, la révolution du multifin débutait à peine et l’on voyait apparaître les premières twin un peu partout chez les constructeurs. Depuis, les concepts ont mûri et c’est finalement le quad, évolution du twinzer qui s’est imposé comme l’un des grands standards du moment depuis quelques saisons.

 

Il était donc logique de remonter sur les planches et d’essayer à nouveau ce qui était proposé en seconde monte sur le marché. Certains des sets essayés ici sont issus d’une évolution des ailerons que nous avions testé il y a quelques années, ce qui nous a permis de faire des parallèles intéressants par rapport aux modèles twin de l’époque.

 

L’autre information intéressante qui est ressortie de ces essais, c’est que nous n’avons pas de mauvaises surprises (non non nous ne sommes pas dans le monde des bisounours), la qualité des différents ailerons proposés est homogène et de bon niveau. Chaque marque présente néanmoins un caractère bien spécifique, c’est ce que nous avons cherché à décrypter ici.

 

Parlons réglages… Si nos planches offrent l’opportunité de régler la position des ailerons, celle ci influe incontestablement sur le comportement de ces derniers et donc sur celui du flotteur. Avec l’arrivée remarquée cette saison chez les fabricants des slot box, la problématique de notre banc d’essai était de parvenir à tester les sets avec des positions identiques.

 

Notre Quatro Keith Teboul de test nous a simplifié la tâche puisque avec ses boitiers mini tuttle fixes à l’avant et ses mini US box à l’arrière dont la plupart des talons remplissait intégralement le box nous n’avons pas eu le loisir de choisir une autre position que celle pressentie par le shaper.

 

Conditions du banc d’essai :
Durée de l’essai : 5 mois (juillet-novembre)
Force du vent : 15-30 nds
Orientations : side off à side-on avec ou sans courant.
Spots de l’essai : Siouville, sciotot, Veulettes, Petites Dalles, Wissant.
Tailles des vagues : 1 à 2 mètres.
flotteurs utilisé : Quatro Quad Keith Teboul 76 Litres
Voiles utilisées: 5.0, 4.5, 4.2

 

 

 K4 FINS 14 & 6  www.k4fins.com

Développé en Angleterre par Steve Thorp et prenant le parti d’un choix technologique qui pouvait prêter à sourire au départ, K4Fins a su surprendre et séduire depuis sa création en 2010.

 

Construits en plastique injecté, les K4 fins offrent une surface dans la moyenne pour les arrières comme pour les avants. Le poids est bien sur imbattable ce qui en fait un atout majeur en configuration quad comparativement aux tout G10 qui alourdissent un peu les arrières des planches.

 

SUR L’EAU

On retrouve tout de suite le feeling K4Fins qui ne nous avait déjà pas échappé en 2010 lors de nos essais des modèles twin et qui se carcatérise par un mot : souplesse ! Le départ au planning est bon mais le feeling est différent de celui des ailerons G10. La souplesse plus importante que sur des G10 retarde très légèrement la perception du départ planning et il faut adapter la technique pour faire décoller rapidement la planche.

 

En navigation les K4 Fins sont rapides et très agréables sous les pieds avec un bon appui sur toutes les allures. La navigation est très seine et sans surprise, avec une très bonne glisse et de l’appui sans excès. La navigation est libre, seul en conditions très surtoilé la souplesse impose quelques possibilités de décrochage si l’appui sur le pied arrière est excessif.

 

Au surf le set K4Fins se révèle particulièrement performant et agréable dans les changements d’appuis. Les conduites sont incisives, le grip est très bon et on sent que la souplesse plus importante que sur des ailerons conventionnels procure un changement d’appui très rapide et précis tout en procurant un feeling très doux.

 

En Conclusion K4 Fins propose une réelle alternative aux ailerons G10 avec ses ailerons en plastique. Ces ailerons satisferont les plus exigeants des surfers avec des ailerons rapides, précis et qui n’ont pas à rougir face aux meilleurs ailerons du marché! C’est notre coup de cœur de ce banc d’essai.

 

Les + : poids, souplesse et performances générales
Les – : il faut adapter ses appuis pour le départ au planning

 

 

 

 

 

 

 

ERD Firebird 14 & 8  www.erdproducts.com
 

Jeune marque française (Cocorico!) développée par Vincent Mellouet et Mathieu Mercier, ERD Fins propose un set de quad original.

Les concepteurs d’ERD Fins ont pris le parti de mixer les matières, ce qui est une première, avec des arrières en G10 pour le controle et la résistance et des avants en polyester pour ne pas surcharger le set en poids.

 

Cet ensemble de belle facture est livré dans son écrin! Une idée originale puisqu’on retrouve dans ce coffret les ailerons, visserie mais aussi une feuille de papier de verre, bref c’est bien pensé et dans les moindres détails. Les ERD proposent des arrières caractérisés par un profil fin en épaisseur avec une surface peu prononcée par rapport à la concurrence.

 

SUR L’EAU

Sur l’eau la première impression est très positive, ça va très vite, ça glisse fort, la planche est complètement débridée sur toutes les allures et devient électrique. L’appui sur les ailerons est bon mais il faut tout de même ne être pas trop chargé sur les appuis. Les profils arrières étant fins et avec une surface assez faible, c’est tout en glisse que se pilotent les ERD Fins.

 

Des arrières fins associés à des avants réduits expliquent très certainement la belle vitesse que propose le set ainsi qu’une très bonne maniabilité au surf.
A contrario en conditions surtoilées et/ou avec un plan d’eau haché, il devient difficile de bien tenir l’assiette du flotteur, les ailerons décrochant très facilement avec le changement d’assiette ou trop de pression sur le pied arrière.

 

[ERD Fins propose depuis son set à la vente en 14+9 pour corriger ce petit manque d'appui]

 

Au surf, les ERD Fins révèlent un caractère tout en glisse et en maniabilité. Changement de direction ultra rapide, courbes longues ou courtes, les ERD savent tout faire avec une vitesse d’exécution élevée. Au top turn, c’est précis et vif avec la possibilité de faire décrocher les ailerons à la moindre sollicitation. Les ERD ont le plus gros caractère surf de ce banc d’essai.

 

Des ailerons plutôt destinés aux amateurs de surf, qui recherchent des ailerons qui permettront d’attaquer fort. Les ERD travaillant tout en glisse, ils raviront les gabarits légers et les riders expérimentés mais nécessitent un minimum de technique pour naviguer en finesse et ne pas trop charger sur le pied arrière si l’on veut apprécier le haut potentiel de ce set.

 

Les + : Vitesse, glisse, maniabilité et radicalité au surf
Les – : Attention en conditions surtoilées

 

 

 

 

 

 

 

Maui Ultra Fin XTwin 14.5 & X-Quad 9 www.mauiultrafins.fr

Arrivé sur le marché avec des profils elliptiques et inédits dans le monde de la vague, Maui Ultra Fins a su rapidement se faire un nom au fil des saisons en proposant du single au quad avec des ailerons basés sur le même concept de profil elliptique.

 

Le set de quad est composé des X-twin, ailerons que nous avions déjà testés il y a 2 ans en configuration twinzer complété par 2 nouveaux X-Quad pour les avants. Les ailerons Maui Ultra fins profitent d’une construction G10 de qualité et sont livrés avec visserie et carrés ainsi que des housses individuelles.

Les profils des arrières et des avants présentent des épaisseurs parmi les plus importantes et les avants ont la plus grande surface de ce banc d’essai.

 

SUR L’EAU

Si il y a 2 ans les twins manquaient un peu d’appui, la monte en quad profite d’un ensemble beaucoup plus homogène dont la surface est généreuse. Les MUF offrent un appui bien marqué sous le pied arrière.

On notera tout de même une petite tendance au décrochage lors des passages de mousse, phénomène qui s’était avéré très sensible il y a 2 ans lors de nos tests en twin. En quad, les réceptions pas dans l’axe et les basses vitesses ont tendance à faire décrocher les profils. Cela restant assez peu sensible sur la monte en quad comparé aux twins que nous avions testé précédemment.

 

Les Maui Ultra fins donnent tout de suite une impression de puissance, l’appui est important et nous avons eu l’impression d’utiliser des ailerons plus profonds que ceux qui nous étaient fournis.

 

Le départ au planning est rapide et précoce avec une bonne vitesse de croisière .
L’appui sur toutes les allures est excellent, avec une conduite en courbe très précise et un très bon maintien de la vitesse au bottom. On regrettera un petit manque de maniabilité dans les courbes. La surface relativement importante du set y est certainement pour beaucoup.

 

C’est au top turn, que les MUF nous ont le plus surpris avec un subtil mélange entre contrôle et décrochage qui font tout le caractère de ces ailerons.
Si la conduite en courbe est extrêmement précise avec le sentiment d’être sur un rail, les Maui Ultra Fins laisse néanmoins la possibilité de retrouver un caractère extrêmement joueur en haut de la vague. Une petite pression supplémentaire suffit à faire décrocher les profils pour des top turn slashés.

 

En conclusion, l’on retrouve ici le caractère des X-twins que nous avions testé voici 2 ans avec des ailerons incisifs, rapide et précis et dont les petits défauts sont gommés par l’adjonction des avants. N’hésitez pas à prendre un set un peu moins grand en taille pour profiter d’un caractère plus joueur et maniable.

 

Les + : Très bon appui en navigation et en courbe avec une belle vitesse d’exécution
Les – : Attention aux décrochages au passage de mousse, petit manque de maniabilité en courbe

 

 

 

 

 

 

 

MFC Quad 300-50 (15 & 9)  www.mauifin.com

 Véritable référence dans le monde des ailerons, MFC fut la première marque à proposer des ailerons de quad à la vente et équiper une grande majorité des flotteurs de série du marché.

 

Les MFC profitent d’une construction G10 qui se caractérise par des arrières avec une surface la plus importante de ce test ainsi qu’une bonne épaisseur. Les avants sont eux aussi assez épais mais présentent une surface faible.

 

SUR L’EAU

La prise en main des MFC est facile, les ailerons se font immédiatement et totalement oublier, proposant de l’appui, une bonne vitesse de croisière sur toutes les allures et dans toutes les conditions.

 

Au surf là encore peu de surprise, les MFC sont sains et l’on peut faire ce que l’on souhaite sans se préoccuper particulièrement du comportement des ailerons. Les ailerons offrent de l’appui en haut de vague mais sans excès, la maniabilité reste ainsi très bonne et le comportement est ainsi très homogène quelles que soient les manœuvres.

 

On pourrait presque parler de sans faute? Au détail près que ces MFC manquent peut être d’un petit grain de folie qui les hisserait incontestablement au rang d’arme ultime! Une chose est certaine, c’est que quelque soit le spot où vous allez, ils ne vous feront jamais défaut.

 

Les + : Une grande polyvalence en toutes conditions
Les – : RAS si ce n’est un petit manque de folie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Remerciements aux marques qui nous ont prêté leurs ailerons et joué le jeu, à Quatro & Swelladdiction pour le flotteur de test.

www.k4fins.com
www.erdproducts.com
www.mauiultrafins.fr
www.mauifin.com
www.quatrointernational.com
www.swelladdiction.com

Ce banc d’essai, je le rappelle n’est qu’un guide pour vous aider dans vos choix et non pas une vérité absolue, la vérité est dans votre ressenti et vos aspirations!

 

Comments Closed

Les commentaires sont fermés.